ALSACE DU 24.2.2004

MARKSTEIN À fond, malgré tout…
La première Nordique des Crêtes de ski de fond a été baptisée à l'eau et au brouillard. Malgré cela, plus de 300 concurrents étaient au rendez-vous.
Si les départs de la Nordique des Crêtes, dimanche, au Markstein, ont été donnés par un temps couvert, mais par une bonne visibilité, en revanche, les conditions se sont dégradées au fil de la matinée. La pluie et le brouillard prenant le relais, privant les spectateurs d'une animation colorée et spectaculaire. Néanmoins, même si les organisateurs ont mal été récompensés de leurs efforts par le ciel, ils pouvaient être satisfaits du déroulement de la journée. Cette épreuve populaire, qui a pour ambition de devenir le grand rassemblement alsacien des amateurs de ski nordique, est bien lancée et devrait, dans les prochaines années, figurer en bonne place au calendrier hivernal. Au terme de cette première édition, l'équipe d'organisation tirera les enseignements de ce coup d'essai, pour mieux le transformer à l'avenir. Quelques aménagements, notamment en ce qui concerne les inscriptions, mais aussi pour la date de l'épreuve, de préférence avant les vacances scolaires d'hiver, seront certainement apportés, pour ouvrir l'événement au plus grand nombre. Il importe de mettre tous les arguments de son côté, même si, au final, on sait très bien que c'est la météo qui aura le dernier mot.
Les spécialistes et tous les autresLes participants de la randonnée populaire, un peloton d'une petite cinquantaine d'éléments, se sont élancés les premiers, une demi-heure avant le départ groupé de toutes les autres distances (5, 10, 20 et 42 km) destinées aux différentes catégories d'âges et à tous les amateurs potentiels. L'important était surtout de trouver du plaisir à glisser, en toute modestie, sans autre ambition que de participer à l'élan populaire, à son rythme. L'épreuve reine de la journée, le marathon, couru sur 42 km, sur une boucle tracée entre le Markstein, le col du Haag, le Morfeld et retour au Markstein, à couvrir à trois reprises, a donné lieu à une belle empoignade, entre spécialistes.
Rendez-vous pour la deuxième éditionSi les meilleurs en terminaient en un peu plus de deux heures, le gros peloton des anonymes s'est rapidement étiré sur le parcours, chacun couvrant la distance selon ses capacités, en fonction de son âge et de sa condition physique. Une fois la ligne d'arrivée franchie, tous se sont juré de revenir l'an prochain et d'en parler à leurs amis, pour qu'ils les accompagnent. La première édition de la Nordique des Crêtes est à peine terminée, que déjà on songe à la prochaine. La constatation vaut aussi bien pour les organisateurs que pour les participants. Rendez-vous est pris.

Jean-Michel Cuenot


Une demi-heure avant la Nordique des Crêtes, le départ de la randonnée populaire a réuni une cinquantaine d'amateurs.


 retour page presse