Toutes voiles dehors

Le Markstein accueillera les 3 et 4 mai une épreuve de la Coupe de France de parapente. Si le temps le permet, ils seront nombreux à voler dans le ciel alsacien.

Comme chaque année, les clubs haut-rhinois Markstein Airways et Est Ailes organisent une manche de compétition comptant pour la coupe de France de Parapente. Cette année l'épreuve aura lieu au Markstein sous la houlette du directeur d'épreuve, Thierry Schebath, compétiteur Alsacien de haut niveau. Les dates retenues par la Fédération française de vol libre pour cette compétition sont les samedi 3 et dimanche 4 mai prochains. Cette manche attirera des pilotes de renommée internationale et l'on pourra donc, si la météo est de la partie, voir évoluer une centaine de voiles dans le ciel alsacien.

Des vols tactiques

Les lieux de décollage seront probablement situés au Treh, au Drumont ou au Ballon d'Alsace et les parcours aériens, souvent supérieurs à 80 km, sont encore à définir en fonction des conditions météo. L'atterrissage des compétiteurs aura vraisemblablement lieu à Fellering ou à Oderen, mais peut aussi avoir lieu en plaine d'Alsace, selon le type de la manche choisie par les organisateurs le jour J. Cette année, trois types de manche sont homologués. Le premier, la course en temps mini, est en quelque sorte une course contre la montre, chronométrée entre l'heure du décollage et celle de l'atterrissage. Le pilote choisit lui-même son moment de décollage dans une fenêtre temporelle définie. Le deuxième type, la course au but, se caractérise par un départ fixe pour tous les pilotes : soit ils attendent un signal en l'air soit ils décollent tous dans un court laps de temps. Un circuit de plusieurs balises est souvent imposé et c'est le premier arrivé qui remporte l'épreuve. Enfin, le troisième type possible, la manche en départs multiples (ou Clock start) est une épreuve hybride entre les deux premiers types de manche. Elle est jugée sur le meilleur temps de réalisation du parcours, mais les moments de départ sont fixés à l'avance et peuvent faire l'objet de salves successives espacées de 15 à 30 minutes. Les organisateurs espèrent que la météo de cette année sera plus favorable que celle de l'an précédent où ils avaient dû annuler l'intégralité de la manche alsacienne. Il serait dommage que cela se reproduise car les compétiteurs se réjouissent chaque année à l'idée d'exploiter les qualités hautement tactiques et esthétiques du vol sur les massifs vosgiens. DR

Si le temps le permet, les 4 et 5 mais, les parapentistes seront nombreux à s'élancer depuis le Treh, le Drumont ou le Ballon d'Alsace pour une épreuve de la Coupe de France de parapente.


 

 retour page presse