ALSACE DU 10.5.2004


La neige fait son retour

Météo-France avait annoncé des chutes de neige à partir de 1000 mètres d'altitude. Dans les Vosges, certains ont été piégés.
Avec le froid, la neige a fait son retour, hier, sur les sommets vosgiens. Au-dessus de 1000 mètres, il est tombé entre 10 et 20 centimètres, ce qui a rendu la circulation délicate et occasionné quelques incidents en fin d'après-midi et en début de soirée. Sous l'effet du vent des congères se sont aussi formées.
Véhicules en mauvaise posture
Au Ballon d'Alsace, les gendarmes de Masevaux ont dû intervenir pour dégager un Peugeot J5 et une voiture qui se trouvaient en mauvaise posture. La circulation Ballon d'Alsace a été coupée dans les sens et jusqu'à nouvel ordre. L'accès à la route des Crêtes a été également coupé. Dans le secteur du Markstein, gendarmes et pompiers sont sortis pour aider deux ou trois véhicules à sortir de leurs traces et à faire demi-tour. Un peu plus au nord, dans la vallée de Munster, les gendarmes du peloton de montagne et les pompiers ont dû intervenir au col du Plaetzerwaesel, sur la RD 27, pour tirer d'affaire deux véhicules bloqués. A priori, les cols de La Schlucht et du Bonhomme n'étaient pas fermés hier soir, indiquaient un peu après 21 h le centre opérationnel de la gendarmerie à Colmar. Mais comme le souligne le Centre régional d'information routière (CRIR) de Metz dans son bulletin de samedi après-midi, des équipements spéciaux sont fortement recommandés compte tenu de la météo pour ceux qui se déplacent dans le massif.
Encore aujourd'hui
En règle générale, les conditions de circulation sont altérées dans la région par des chutes de pluie assez soutenues accompagnées de rafales de vent pouvant atteindre 70 km/h en plaine et 80 km/h en montagne, toujours selon le CRIR. Les perspectives pour ce dimanche ne sont pas très engageantes. Il devrait neiger encore aujourd'hui au-dessus de 800 mètres d'altitude et pleuvoir en plaine. Même tableau chez nos voisins suisses et allemands. La neige est tombée également de manière soutenue sur le massif de la Forêt-Noire et les Alpes suisses ont enregistré une hauteur de neige cumulée de plus de trois mètres au cours des derniers jours. À cette époque de l'année, les chutes de neige sur les hauteurs ne sont pas rares. Mais on en avait perdu l'habitude ces derniers temps. Ce qui explique que certains automobilistes, qui ont chaussé leurs pneus d'été depuis quelque temps déjà et laissé leurs chaînes au garage, aient été piégés. Bonne nouvelle cependant : le redoux est annoncé pour lundi.



Il fallait lever le pied hier sur les routes des Vosges ou être bien équipé comme au coeur de l'hiver. Jean-Marc Loos


La Route des Crêtes fermée

Ce week-end, la circulation dans le massif vosgien était rendue difficile par les chutes de neige et de la fermeture de plusieurs cols, en particulier du côté de la Route des Crêtes et du Ballon d'Alsace. La gendarmerie et les pompiers de Masevaux ont ainsi dû intervenir samedi soir vers 19 h 30 pour venir en aide à une dizaine d'automobilistes bloqués au Ballon d'Alsace, couvert de 10 cm de neige. L'accès au Ballon a finalement été fermé plus tard dans la soirée. Hier, vers 18 h 30, les employés et les pensionnaires de l'Hôtel du Grand-Ballon voyaient encore tomber la neige, qui avait atteint 30 cm d'épaisseur dans la matinée. Samedi soir, un groupe d'une quinzaine de promeneurs a été surpris dans le secteur du col Amic aux alentours de 18 h. Les marcheurs ont eu le réflexe d'appeler le patron de l'hôtel pour qu'il vienne les récupérer. Ils ont passé la nuit à l'Hôtel du Grand-Ballon et sont repartis hier matin. Sur les hauteurs de Colmar, le col du Bonhomme était praticable, de même que celui de la Schlucht. Le peloton de gendarmerie de montagne de Munster a fait part d'un seul appel, hier matin vers 9 h 40 : il s'agissait d'un cortège de trois véhicules — deux voitures dont l'une tirait une caravane et un camping-car — bloqués dans la neige. La route d'accès au Markstein, par la vallée de Guebwiller, n'a quant à elle pas été coupée, bien que la chaussée fût difficilement praticable. Hier soir, au Markstein, qui culmine à 1 200 m, le manteau neigeux était en train de fondre. La Route des Crêtes pourrait être rouverte ce matin, selon la préfecture, « si les conditions climatiques sont favorables ».
DANS LE MASSIF VOSGIEN Le Ballon d'Alsace dans la tempête
Le Ballon d'Alsace est resté fermé à toute circulation — sauf service d'urgence — hier matin. Au pied du col, les services de gendarmerie du Territoire de Belfort ont mis en place une signalétique interdisant la montée aux véhicules non équipés. De son côté, le centre national d'information routière déconseillait fortement l'accès au Ballon depuis le Territoire de Belfort, le Haut-Rhin et les Vosges, pour cause de « routes enneigées et verglacées sur les sommets et d'une tempête de neige avec formation de congères du côté du Territoire de Belfort ».
“ On ne s'attend pas à une telle quantité au mois de mai”
En cours de journée, les conditions de circulation se sont progressivement améliorées. En altitude, les équipements spéciaux étaient toujours recommandés. Sur le versant vosgien, à Saint-Maurice-sur-Moselle, le patron du bar des Démineurs, Thierry Jeanroy, n'aura vu hier qu'un véhicule passer devant son établissement : celui chargé du déneigement par la Direction départementale de l'Équipement. À 1 170 m d'altitude, le bar des Démineurs est rarement sous 30 cm de neige en mai. Mais d'après le patron des lieux, il y aurait des précédents : « Nous avions déjà eu beaucoup de neige en 1985, se souvient Thierry Jeanroy. En fait, la neige ne s'arrête jamais avec l'hiver. Chaque année, lorsque je sors ma terrasse au printemps, il tombe quelques flocons, mais j'avoue que l'on ne s'attend pas à une telle quantité au mois de mai. » Côté alsacien, à l'Auberge du Langenberg, à 9 kilomètres de Sewen, Jean-Claude Fluhr, lui, n'a pas annulé ses banquets dominicaux : « Finalement, les gens sont venus comme prévu, raconte-t-il. Mais ceux qui avaient réservé en pension pour plusieurs jours sont partis. Une tempête comme celle de samedi, nous n'avions jamais vu ça. En général en mai, il tombe une neige mouillée qui ne tient pas. Cette fois, les accès sont restés coupés jusqu'à 10 h. Mais à midi, les routes étaient redevenues noires, comme on dit chez nous. »
Thierry Boillot


Les conditions de circulation étaient difficiles à de nombreux endroits, mais certains cols, comme ici celui de la Schlucht, sont restés ouverts. Dom Poirier
Neige en mai… Des chutes de neige, exceptionnelles pour la saison, ont perturbé la circulation, dans le massif vosgien, et privé 5 000 foyers d'électricité dans le Doubs et le Jura.
De fortes chutes de neige au-dessus de 900 mètres se sont abattues ce week-end, parfois en « tempête », et ont surpris Alsaciens, Vosgiens et Franc-Comtois. Un tel phénomène climatique est en effet exceptionnel à cette période de l'année. Tandis que des cols étaient fermés dans les Vosges, plus de 5 000 foyers étaient privés d'électricité, hier au petit matin, dans le Doubs et le Jura. Quelque 2 400 foyers étaient toujours touchés dimanche en fin d'après-midi dans le Doubs, et 1 100 dans le Jura, a indiqué EDF. Ce sont des chutes de neige lourde et mouillée sur les hauteurs de ces départements qui ont provoqué durant la nuit de samedi à hier ces nombreuses ruptures de lignes électriques et privé de courant des milliers de clients d'EDF, dont les pensionnaires de deux maisons de retraite, à Mouthe et Gilley, dans le Doubs. Ceux-ci ont été secourus par l'intervention rapide des agents d'EDF, qui ont mis en place des groupes électrogènes. Les chutes de neige, de 25 à 30 centimètres dans les régions, entre autres, de Pontarlier et Morteau, ont également provoqué la rupture de nombreuses lignes téléphoniques.
Accès coupés
La circulation était par ailleurs rendue très difficile, voire impossible en altitude dans le massif vosgien, avec la fermeture de plusieurs cols : « En raison de routes enneigées et verglacées sur les sommets et d'une tempête de neige versant Territoire de Belfort », la circulation était « déconseillée », a indiqué hier matin le Centre régional d'information routière de Metz. « L'accès est coupé à tous les véhicules dans les deux sens de circulation au Ballon d'Alsace et sur la Route des Crêtes. Ailleurs, pour le passage des autres cols, les équipements spéciaux sont fortement recommandés vu les mauvaises conditions météorologiques de circulation », a encore indiqué le CRIR, précisant que, côté Territoire de Belfort, des « congères » avaient été formées par cette « tempête de neige » !

 


AFP
Hier matin, l'épaisseur de la neige au col du Ballon d'Alsace était telle que l'on se serait cru au coeur de l'hiver.


 retour page presse