DNA 26.2.2007

Au Club des Piou Piou
Le ski en s'amusantThomas Keller, le nouveau directeur de l'ESF et le jardin d'enfants qui accueille les 4 à 6 ans pour les initier au ski. (Photo DNA)
Depuis une quinzaine d'années, le jardin d'enfants de la station du Markstein a vu passer des générations de futurs skieurs. Le « Club des Piou Piou » est devenu une institution et permet aux enfants de 4 à 6 ans de démarrer le ski alpin de façon ludique. Cet espace de jeu est ouvert tous les jours pendant ces vacances...
« Le but c'est de faire découvrir le ski à des enfants qui n'ont jamais pratiqué,pour qu'ils prennent du plaisir sur les skis et qu'il continuent ensuite leur progression chez les débutants » explique Thomas Keller, le jeune directeur de l'Ecole de Ski Français du Markstein.
Plus on commence jeune, plus c'est facile


Originaire de St-Amarin et âgé d'à peine 22 ans, Thomas qui est un ancien vainqueur de la Coupe des Vosges et compétiteur en FIS, est moniteur depuis quatre ans déjà et dirige l'ESF depuis cette année. « Nous sommes sans doute l'école de ski avec la moyenne d'âge la plus jeune du massif, et ça donne une bonne dynamique » souligne le directeur qui travaille avec une équipe d'une vingtaine de moniteurs pour proposer des cours individuels ou collectifs de ski, de surf, de ski de fond, de télémark ou encore de la raquette à neige. L'hiver dernier, l'ESF a ainsi assuré 2536 h d'enseignement dont 1388 h de leçons particulières et des cours collectifs pour 629 personnes. Le jardin d'enfants déplacé et installé depuis quatre hivers déjà, bien à l'abri du vent, à l'arrière des bureaux de l'ESF, représente quant à lui, un aspect important de son activité. « C'est là, que l'on donne le goût du ski » précise Thomas. Les enfants de 4 à 6 ans sont en effet accueillis là, en toute sécurité, dans un espace fermé en légère pente et adapté à différents exercices pour un premier contact ludique et sous forme de jeux avec le ski.
« Les enfants apprennent les bases, c'est à dire à se déplacer avec des skis, à descendre ou à tourner. Ensuite, ils peuvent partir sur une piste. Plus on commence jeune le ski et plus c'est facile après... ». Malgré le manque de neige, l'ESF fonctionne « nous sommes en dessous des chiffres des hivers précédents, nous vivons au jour le jour, mais depuis le début des vacances, nous tournons bien et en plus il y a du soleil » poursuit le directeur. Les moniteurs doivent toutefois manier la pelle tous les soirs pour assurer l'enneigement du jardin.
Un projet d'agrandissement
Pendant ces vacances de février, le jardin d'enfants est ouvert tous les jours de 11 h à 12 h 30 et de 15 h à 16 h 30 et accueille les petits au tarif de 17 €. « Il vaut mieux s'inscrire au préalable par téléphone, car le nombre de places est limité pour chaque tranche horaire » précise encore Thomas Keller qui évoque aussi au passage, un projet de cours collectifs pour les adultes dès l'hiver prochain afin de répondre à la demande. Toujours côté projet, l'ESF, qui doit se doter d'un site Internet, actuellement en construction, compte aussi beaucoup sur l'agrandissement du jardin d'enfants actuel. « Il s'agit notamment de lui donner plus d'espace, d'enlever le dévers actuel pour pouvoir encore améliorer l'accueil des enfants ».
Jean-Alain Haan
Contacts : Tél: 03 89 82 14 92 ou 06 69 04 45 12
© Dernières Nouvelles D'alsace, Lundi 26 Février 2007. - Tous droits de reproduction réservés


 retour page presse