Alsace Juillet 2007


Markstein Bientôt un télésiège
La première tranche du programme d’investissement pour l’aménagement du massif du Markstein Grand Ballon va coûter 320 000 euros sur cinq ans à la communauté de communes de Saint-Amarin.


Markstein La construction d’un télésiège
La première tranche du programme d’investissement pour l’aménagement du massif du Markstein Grand Ballon va coûter 320 000 euros sur cinq ans à la communauté de communes de Saint-Amarin. Un projet ambitieux, approuvé récemment par les élus de la vallée.
Le point majeur de la réunion du conseil de la communauté de communes de la vallée de Saint-Amarin (CCVSA) a été évoqué en premier. Quasi au complet, les élus ont discuté pendant d’un projet capital pour le secteur : le programme pluriannuel d’investissement pour l’aménagement du massif du Markstein Grand Ballon.


Neuf millions d’euros sur six ans
La première tranche de ce programme, comprenant la réalisation du télésiège, et s’étalant sur les années 2007 à 2012, fait état d’un montant prévisionnel de près de neuf millions d’euros. Dont 320 000 euros pour la CCVSA. Le projet a été présenté par Annick Lutenbacher, maire de Fellering et vice-présidente du syndicat mixte pour l’aménagement du massif du Markstein Grand Ballon. Le syndicat créé en 1975 a pour membres les communautés de communes de Saint-Amarin et Guebwiller et le Département. Le domaine concerne trois communes de la vallée : Oderen, Fellering et Ranspach.
Pour rappel, le syndicat a racheté la station en 2003. « Si nous ne l’avions pas fait, la station s’écroulait, a souligné le président de la CCVSA, François Tacquard. Avec à la clé des pertes d’emplois et d’attrait touristique évidentes. L’objectif est de faire reprendre du poil de la bête à cette station. De la retaper pour en faire un site de quatre saisons à forte attractivité. »
Une première mouture du projet d’aménagement pluriannuel de la station a été présentée en mai 2006. Les élus de la CCVSA étaient invités à approuver ce programme, qui a été retravaillé et affiné. Et approuvé le 18 juin dernier par le comité syndical. La première tranche des travaux va s’étaler de 2007 à 2012. Montant total du programme : neuf millions d’euros. Dont 320 000 pour la CCVSA. Autant pour celle de Guebwiller. Le conseil général réglera 5,8 millions d’euros.
Nombreux aménagements
Cette première tranche comprend en particulier : les études préliminaires, les acquisitions foncières et immobilières indispensables, l’aménagement du domaine skiable alpin avec construction d’un télésiège de quatre places, l’installation d’un réseau d’enneigement automatique avec aménagement d’un lac paysager, d’un domaine skiable nordique, la construction de locaux et l’installation de loisirs d’été.
La première tranche, qui va bénéficier de subventions de l’État (un million d’euros), de la Région (1,5 million d’euros), va être axée sur le développement du ski alpin. Et en particulier la construction d’un télésiège. Une innovation dont le coût représente près de 40 % du montant du programme.
« La question est la suivante : n’est-il pas judicieux de reporter le téléporter ? Cet équipement est-il indispensable ? Il ne faut pas oublier que nous aurons à supporter les coûts de fonctionnement » a interrogé François Tacquard. « C’est un pari à faire. Créer de nouveaux équipements pour générer des recettes nouvelles et dégager des marges. »
« Je ne pense pas que ce projet soit surdimensionné, a répondu Annick Lutenbacher. Il est important pour le Markstein de disposer de cet outil. Le télésiège permettra de vaincre l’image obsolète et dépassée de la station. La clientèle est à 95 % de proximité. C’est une mission de service public, comme un autre outil de développement du sport ou des loisirs. »
Certains élus ont tout de même regretté que le ski de fond soit le parent pauvre du programme. Mais tous ont voté la convention approuvant le programme pluriannuel d’investissement. Avec un sous-entendu clair : chaque année, lors de son adoption, le projet pourra être revu, au besoin.
Séverine Depond


De nombreux aménagements vont être effectués cette année au Markstein pour dynamiser la station, qui accueille le public été comme hiver. Photo Anne Thiébaut

 

Saint-Amarin Les élus investissent au Markstein
La station du Markstein souffre de son image dépassée et obsolète. Mais un vent nouveau va souffler sur le site. Mardi soir, les élus de la vallée de Saint-Amarin ont approuvé la première tranche du programme pluriannuel d’investissement pour l’aménagement du massif du Markstein Grand Ballon, mené par le syndicat mixte.
Cout global, suppporté par les communautés de communes de Saint-Amarin et Guebwiller, le département, et financé aussi grâce aux subventions de l’Etat et de la région: neuf millions d’euros pour la première tranche, qui s’étalera de 2007 à 2012. Dont 320 000 euros pour chacune des communautés de communes. Un projet ambitieux, qui comprend la réalisation d’un télésiège.Objectif: retaper une station, en axant le développement sur le domaine alpin

 


Les investissements du Markstein comprendront un télésiège. Archives J-M. Cuenot


 retour page presse