Alsace 12.1.2007


Markstein Le ski depuis… 1904
La station du Markstein a plus d’un siècle d’existence. Le premier concours de ski des Vosges y a été organisé en… 1904. Plus tard, c’est son tremplin qui a fait parler de la station : en 1923, la coupe de France de saut à ski y avait été suivie par 3000 spectateurs.
Il faut attendre cependant 1947 pour voir apparaître le premier téléski, celui de la « Fédérale » installé au sommet du Jungfrauenkopf par le conseil général. Aujourd’hui, le domaine alpin offre dix pistes, de la verte pour débutants au stade de slalom qui a accueilli des épreuves de la coupe du monde.
Le domaine de ski nordique comporte 40 km de pistes tracées où s’entraînent notamment les athlètes du Ski Club de Ranspach. L’école de ski propose des cours de ski alpin, de ski de fond, de snowboard et des sorties à raquettes (contact tél. 03.89.82.14.92 ou 06.69.04.45.12).


Un domaine de ski alpin varié au Markstein. Photo D.Sollier


Conseils «Raquetter » sans dange
r


La raquette, c’est facile. Mais, comme tout loisir de montagne, elle n’est pas sans danger. Quelques conseils pour « raquetter » en toute quiétude.
La raquette à neige a le vent en poupe depuis plusieurs années déjà : moins technique que le ski de fond, praticable à (presque) tous les âges et en toute liberté, ce loisir sportif a très vite conquis un large public. Malgré tout, il faut savoir qu’il s’agit d’un sport et qu’avant de s’y lancer à corps perdu, il vaut mieux prendre un certain nombre de précautions.
D’abord, la raquette se pratique où il y a de la neige, donc généralement en montagne. Or, la montagne - y compris les Vosges - peut rapidement devenir un milieu hostile en cas de mauvais temps ou si l’on se perd. Il est donc recommandé de s’initier avec des professionnels (lire en encadré) ou sur des sentiers balisés avant de s’aventurer seul dans les espaces blancs et vierges.
Ensuite, la randonnée à raquettes suppose un minimum d’équipements. Il faut toujours s’habiller correctement : chaussures de randonnée (étanches, guêtres bienvenues) ou d’alpinisme, gants (dont une paire de rechange) et vêtements sportifs si possible « multicouches » (permettant de s’adapter aux conditions météo et aux niveaux d’effort changeants) pour affronter le froid.
Toujours emporter un sac à dos, de la boisson (chaude de préférence et légèrement sucrée), des barres énergétiques ou des fruits secs et une carte géographique de randonnée.
Côté matériel, les bâtons de ski (si possible télescopiques) sont indispensables. Il faut compter une centaine d’euros pour une paire de raquettes de qualité mais les prix démarrent plus bas. Les enfants peuvent être équipés à partir de quatre ans.
Enfin, mieux vaut éviter de partir seul, consulter la météo avant le départ, signaler son itinéraire à une tierce personne et emporter un téléphone portable. Enfin, surtout hors des sentiers battus, rester discret et éviter de déranger les animaux sauvages.


 retour page presse